AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Deuxième version : Memory Box a revêtu sa deuxième version ! Toutes les informations sont ici ! ☆
Le Deal du moment : -41%
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go ...
Voir le deal
15.95 €

Partagez

You've got the nicest smile (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lou Walters
- ô capitaine, mon capitaine -
Lou Walters
⊱ Messages : 761
You've got the nicest smile (billie) Vide
You've got the nicest smile (billie)
Ven 3 Jan - 22:54
You've got the nicest smileBillie & Lou

Son sourire. C’est la première chose qui l’a fait tiquer, qui l’a hypnotisé. Elle a ce genre de sourire dans lequel se reflète une douceur naturelle. Il ne connaît même pas son nom, seulement sa fonction, puisqu’elle travaille dans le même hôpital que lui. Il l’a aperçue quelques jours auparavant, comme ça, par hasard, au détour d’un couloir, alors qu’il se prenait enfin une petite pause dans sa journée trop chargée. Elle s’affairait avec des dossiers, en souriant alors qu’elle discutait avec une de ses collègues, et sans y prendre garde, il s’est fait happer par la courbure de ses lèvres. Des coups de coeur comme celui-là, il en déjà fait les frais quelques fois, alors c’est avec méfiance qu’il l’observe tranquillement, sans aucune insistance, sans même essayer, ou imaginer quoi que ce soit, appréciant simplement le fait de pouvoir la regarder, le temps d’un petit instant, lorsqu’il en a la possibilité.

La matinée a été bien chargée, et lorsqu’il voit sa pause méridienne arriver, il presse le pas pour se diriger vers la cafétéria, non pas dans un souci de remplir son estomac coûte que coûte, mais surtout pour avoir un peu le temps de manger, avant que l’on ne l’appelle, peut-être, pour s’occuper d’un autre patient. Il traverse les couloirs qu’il connaît par coeur depuis qu’il a huit ans, et arrive finalement au niveau du réfectoire, où de nombreux collègues et visiteurs sont déjà installés. Il prend un plateau, et avance tranquillement pour récupérer de quoi manger, et s’installe à une table pour prendre son repas, son téléphone à la main, pour échanger avec sa meilleure amie. Ils ont prévus de se voir ce soir, et entre les nombreuses chamailleries, ils tentent de se décider sur l’heure et le programme de la soirée. C’est en rigolant qu’il finit son repas et se relève pour aller se chercher un café, apparemment libre de patients pour encore un petit moment.

Sur le chemin, son téléphone sonne à nouveau, il le sort de sa poche et tente de lire le message que lui a envoyé son amie, mais avant qu’il n’en ait eu le temps, il percute brusquement quelqu’un qui se trouvait sur sa route. Il relève la tête, et le gâteau que cette personne tenait s’écrase au sol, à quelques millimètres de sa chaussure. « Pardon ! Je ne regardais où j’allais ! » Son regard se pose enfin sur les yeux de son obstacle, et il se fige légèrement, la reconnaissant tout de suite comme étant celle qu’il observe depuis quelques jours déjà. Un sourire se glisse sur ses lèvres, heureux d’avoir enfin une occasion de la rencontrer. « Désolé pour le gâteau… Je vous en offre un autre, si vous voulez ! » Elle avait l’air bonne en plus, cette part de gâteau. Heureusement, son café reste intact, et c’est presque un miracle. « J’allais me chercher un café, moi aussi, de toute façon. » Il ne perd pas son sourire, espérant bêtement qu’elle acceptera, et qu’il n’aura pas grillé toute ses chances avec une simple erreur de téléphone. « Au fait, je m’appelle Lou. » Il lui tend la main, après avoir rangé son téléphone dans sa poche, et attend sagement de voir réapparaître ce sourire auquel il est déjà si attaché, sans même s’en apercevoir. Avec un peu de chance, il pourra apprendre un peu de choses sur elle. Son prénom, déjà, serait une bonne avancée.

(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Billie Solheim
- ô capitaine, mon capitaine -
Billie Solheim
⊱ Messages : 702
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Lun 6 Jan - 0:52
You've got the nicest smileBillie & Lou

« Vole. Vole petite abeille. De tes petites ailes, et de tes rayures sur ton abdomen. Vole et rends toi utile pour ce monde. Vole et sauve le, à ta façon. ». Ces mots tournaient en boucle dans ton esprit Billie, parce que c’étaient ces mots qui t’avais permise d’accroître ta liberté, toi, à l’enfance désolée. Tu refusais d’imposer le silence dans ton existence, tu rêvais couleur, voie lactée et providence. C’était ta destinée d’aider les autres, c’était l’essence même de ton être l’altruisme. Depuis toujours et pour toujours. Tu ne comptais plus tellement les heures que tu passais à arpenter ses sols désinfectés, tu ne comptais pas vraiment les sourires décrochés, les mains tenues pour soutenir les personnes dans le besoin, ni même les chants pour enfants. C’était toute ta vie, ces petits bouts n’attendant que tes mains douces pour survivre à la dureté de ce monde. Tu refusais de voir la vie en noir, alors qu’elle t’étais destinée cette couleur. Tu refusais de croire aux combats perdus, ni même au pessimisme d’une vie qui se termine. T’étais là, sans cesse, avec ton sourire, ta tendresse, et tes couleurs. Une éternelle étoile dans un ciel bien sombre. Et même si ta vie n’était qu’un lambeau, tu préservais celle des autres par ta délicatesse.

Maladresse et timidité, t’avais jamais réellement su t’adresser aux autres, sauf dans le cadre de ton métier, bien trop bancal pour être aimer. Bien trop lunaire pour avoir les pieds sur Terre, sans cesse en décalage avec ton monde petite abeille, tu slalomais entre les âmes, t’écorchant le cœur au passage. Et les coups, tu connaissais que trop bien, au vue des couleurs sur ta peau. Ecchymoses d’une maladresse maladive. De nouveau, t’en fis les frais, de ta tête dans les étoiles. Pause méridionale avorté par un petit dans le besoin, tu t’accordais quelques minutes de répits pour une pause douceur. Si tu pouvais te nourrir que de sucré, tu le ferais, nul doute. Et c’est à la cafétéria que tu jetais ton dévolue sur une part de cheesecake, agrémenté de framboise, et t’en salivais d’avance. Parce qu’accompagner de ton café, il serait le partenaire parfait. Et dans ta précipitation, petite abeille, tu l’as pas vu. Boom. En ton endocarde, en ton corps, et tu vis cette chute désespéré. Ton déjeuner envolé sur ce sol maculé. Avorté. Tu fis une moue d’enfant Billie, pour la simple et bonne raison que ton ventre grognait en ton sein à l’idée même d’en avaler une bouchée. Mais tu te reprenais, parce que face à toi, ton interlocuteur attendais ta réponse.

« - Oh ce n’est rien. C’est peut-être le signe que je dois me mettre au régime. »

Impossible pour toi, bien trop gourmande. Tu lui fis un sourire, et tu levais tes yeux pour croiser les siens. Nul doute, t’étais charmée, depuis un moment déjà. Parce que lui, jeune pédiatre, n’était autre que ton supérieur hiérarchique dans ton service. T’avais déjà fondu pour ses yeux rieurs, la candeur de sa voix, les fossettes de ses joues quand il sourit. Il faisait un très bon pédiatre, et nul doute que toi et lui, ça n’aurait aucun sens. Alors tu t’étais contentée de rester à ta place petite abeille, car il était chef, et toi qu’une subordonnée. Ton café dans les mains, tu ramasses cette part de gâteau écrasée avec précaution, puis tu la jettes dans la poubelle du coin, avant de lui sourire à nouveau.

« - Oh non, vous en faites pas, j’m’en remettrais. »

C’était vrai, puis même que tu te vengerais en mangeant deux ce soir. Tu saisissais sa main qu’il te tendais délicatement, et tu lui rendis les présentations. Piquée de curiosité quant à son prénom.

« - J’m’appelle Billie. J’suis infirmière ici. »

Cruche que t’es, il pouvait s’en douter. T’étais habillée de ton uniforme, et pire encore tu l’avais déjà croisé dans les couloirs, mais en vérité, t’avais juste peur qu’il ne t’ai jamais regardé. Parce qu'insignifiante, tu l'étais.
(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( crawling back to you )
les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)


Revenir en haut Aller en bas
Lou Walters
- ô capitaine, mon capitaine -
Lou Walters
⊱ Messages : 761
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Ven 10 Jan - 19:20
You've got the nicest smileBillie & Lou

Il l’attendait un peu, ce sourire, inquiet de le voir disparaître à jamais à cause de sa maladresse, inquiet d’avoir fait la pire impression à cette réelle première rencontre. Il sent la honte l’envahir et se maudit intérieurement de se voir aussi gauche, tout cela à cause d’un téléphone, qu’il s’empresse, d’ailleurs, de ranger dans sa poche. Charlie attendra un peu, rien de grave, rien d’important. Il s’excuse avant même de l’avoir réellement vue et sa réponse le décontenance, alors qu’il est déjà obnubilé par son charmant sourire. Un régime ? Quelle folle idée. Il lui propose une nouvelle part de gâteau, occasion pour lui de la connaître, de l’aborder de façon plus calme et reposée, même si l’hôpital est loin d’être le meilleur endroit pour cela. Il tombe des nues lorsqu’elle refuse, lui tendant la main immédiatement pour se présenter, lui donner son nom et espérer obtenir le sien en échange. Peut-être arrivera-t-il, à la longue, à la convaincre de s’asseoir quelques minutes avec lui, même si elles ne sont que brèves. Billie, un joli prénom, relativement original, comme le sien. Il lui sourit plus encore en lui serrant la main amicalement alors qu’elle lui annonce être infirmière, information qu’il avait déjà, et qui n’est pas vraiment difficile à obtenir. Il ne bronche pas, pourtant. « Enchanté, alors, Billie. » Son sourire s’agrandit encore, il en devient presque niais, alors qu’un silence s’installe autour eux. Il se reprend en feignant une toux, lâchant doucement sa main. « Je suis pédiatre, ici ! » Peut-être qu’elle le savait déjà, peut-être pas. Peut-être que toutes ces informations se trouvaient sur sa blouse, peut-être pas.

La douceur de cet échange lui fait presque oublier la brutalité de la rencontre. Il se reprend enfin à repenser au gâteau sacrifié et prend un air un peu plus sérieux. « Et j’insiste pour le gâteau ! Je suis désolé, j’ai été très maladroit, alors, je dois bien réparer ça ! » Il lui lance un nouveau sourire rieur, puis enchaîne. « Et puis, nul besoin d’un régime ! » S’il osait, il lui lancerait un clin d’oeil, mais sa timidité l’en empêche. Pire séducteur au monde, il n’a pas envie de la faire fuir immédiatement. « Un cheesecake, alors ? » Il place sa main sur son bras, trop tactile pour être raisonnable, sans pour autant la brusquer, et lui indique une table. « Vous pouvez vous asseoir, si vous voulez, je vous l’apporte. » Il en fait trop, il le sait déjà. Elle va partir en courant et passer son temps à le fuir, c’est certain. Il la laisse s’installer et par chercher ce fameux cheesecake, sans oser se retourner pour vérifier qu’elle soit encore là. Il en profite pour se prendre un café, histoire d’avoir lui aussi quelque chose dans les mains, ou un endroit pour plonger ses yeux en cas de malaise.

Les deux mains à présent occupées, il se retourne et la découvre avec bonheur assise à une table, tranquillement. Il se dirige vers elle et s’approche avec ce même sourire scotché sur le visage, glissant la part de gâteau sur la table, face à elle. « Et voilà, comme si de rien n’était ! » Il se met en face d’elle et s'apprête à s’installer, mais avant, il lui lance un regard, préférant ne pas s’imposer sans être invité. « Je peux ? » Elle doit le prendre pour un fou, c’est sûr, mais au moins, il aura essayé. Il est ridicule, terriblement maladroit, et s’impose un peu trop, peut-être, mais il n’a aucune envie de laisser cette occasion passer.

(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Billie Solheim
- ô capitaine, mon capitaine -
Billie Solheim
⊱ Messages : 702
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Ven 10 Jan - 21:02
You've got the nicest smileBillie & Lou

Clin d’œil d’un destin parfois percutant. Combien de fois devras-tu rencontrer le monde de façon brutale ? Probablement toute ta vie. Parce que la plupart de tes plus belles rencontres, petite abeille, tu les as faites dans la douleur ou la perte d’un objet, souvent d’un café ou d’un gâteau. Rien d’essentiel, sauf à ton estomac. Parfois c’est même ta carcasse qui chute lourdement, et les rires se mélangent à l’ecchymose caché sous ton vêtements. T’en prête plus tellement attention, dure au mal que t’es. Et c’est dans ces instants de maux que tu vis tes plus beaux instants. Parce que vivre, c’est tout ce qui compte pour toi, respirer, vivre et aimer. Chaque jour durant. Pas pour remercier une vie qui n’a fait que t’esseulé, non, pour toi. Alors qu’importe la chute de ce gâteau, ce que tu récoltes en échange, c’est son sourire. C’est la douceur de son visage, sa main dans la tienne et qu’il ne lâche plus. Tout comme ces yeux dans les tiens. Il y a quelque chose qui se passe petite abeille, parce que ton cœur qui s’affole dans ta cage thoracique, c’est pas normal. Et t’arrives pas à te détacher de ses yeux, de sa main dans la tienne, parce qu’à cet instant, y’a que ça qui compte. Puis il tousse, et tes joues prennent une teinte pivoine, la gêne t’inondant. Oh dieu Billie, que t’es ridicule. Tu souris, t’essayes d’éteindre l’incendie de tes joues, mais tu t’enfonces un peu plus.

« - Je sais. »

Tu t’étais empressée de lui dire, comme si c’était un besoin urgent qu’il sache que tu connaissais son existence. Puis un rire sortait de tes lèvres, parce que tu baignais dans le ridicule, et que t’allais probablement couler. Parce que la spontanéité allait un jour te tuer petite abeille.

« - J’suis enchantée. Aussi. »

Ça se voyait au rouge de tes joues, à ton regard enjoliveur, à ton sourire. T’es qu’une idiote petite abeille, parce que s’amouracher, surtout ici, c’est le pire endroit. Combien de relation t’avait détruite au point de déverser des torrents de larmes ? Un bon nombre, et pourtant tu ne semblais pas comprendre qu’il fallait renoncer. Trop vivante pour oublier d’aimer. Tu te mordais la lèvre, relevant ton regard sur lui, amusée pour son insistance, qui ne te déplaisait pas du tout, parce que tu voulais prolonger ce moment, aussi indéfiniment possible.

« - Alors j’accepte, seulement si vous m’accompagnez. »

Parce que tout ce que tu voulais petite abeille, c’était sa compagnie. Même ta faim de loup pouvait attendre quelques heures de plus. Parler, le temps que dure ta pause. Parler, jusqu’à tout oublier. Parler, pour le rencontrer. Ton rougissement reprit de plus belle quand il ajoutait son commentaire, et t’acquiesçais à sa demande, te dirigeant vers la table qu’il t’indiquait, en trébuchant un peu. T’étais totalement à côté de tes baskets petite abeille, il te perturbait dans la quiétude de ta vie. Chamboulant cette journée active dans un tempo plus calme, plus paisible. Il te fallait un temps d’adaptation. Tu pris une bouffée d’air frais, et tu vis l’assiette se poser face à toi, près du café que tu t’étais pris juste avant. Sourire écarlate franchissant tes divines, tu posais le petit sachet de framboise à côté, et tu levais ton regard vers lui.

« - Merci Lou. »

Dire son prénom, sonnait drôlement bien. T’aimais la douceur que ça t’inspirais, ça lui collais à la peau, ça collait à la tienne. Petite abeille s’envolant plus loin que les nuages. Il demandait, s’il pouvait s’installer face à toi, et tu l’y invitais chaleureusement.

« - C’est même obligatoire. »

Un rire s’échappait de tes radieuses, et tu pris une bouchée de ton gâteau, non sans l’agrémenter de ce petit fruit rouge que tu raffolais. Avant de lui demander.

« - Alors Lou ? Comment se fait-il qu’on ne se parle que maintenant alors qu’on travaille dans le même service ? »

Clin d’œil au destin parfois capricieux, mais dont vos regards s’étaient souvent croisés au détour d’un couloir.
(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( crawling back to you )
les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)


Revenir en haut Aller en bas
Lou Walters
- ô capitaine, mon capitaine -
Lou Walters
⊱ Messages : 761
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Mer 15 Jan - 16:39
You've got the nicest smileBillie & Lou

Elle a l’aura d’un ange, Billie. Transformée par son sourire, ses pommettes rosies ne font que l’impressionner plus encore. Il met du temps avant de lâcher sa main, comme pour la garder un peu plus longtemps avec lui, de peur de la laisser partir. Ils échangent quelques présentations évidentes, puisque pratiquement inscrites sur leurs accoutrements, et il rigole légèrement à son exclamation, pointant le petit écriteau sur sa blouse. « Ah oui, j’imagine que le L. Walters, pédiatre, doit casser la surprise ! » Il lui sourit encore avant de lui avouer être enchanté de la rencontrer. Enchanté, c’est le bon mot. Il ne peut détacher son regard d’elle, comme une mauvaise comédie romantique dont ils seraient les héros. Il s’imagine, pourtant, qu’elle doit avoir pléthore de prétendants, rien qu’avec ce doux regard qu’elle arbore, bien qu’il n’oserait jamais lui poser la question.

Il s’excuse encore pour sa faute d’inattention, insistant sans doute un peu trop pour la réparer en lui offrant un nouveau dessert. S’il pouvait rester et parler avec elle toute la journée, il en profiterait certainement autant que possible. Maintenant qu’il a réussi à l’aborder, il a envie de connaître tout ce qu’elle voudra bien lui dire sur elle, sur sa vie, sa famille, ses loisirs, tout ce qui pourrait lui donner une excuse pour rebondir. Il s’est juré de ne pas tomber sous le charme d’une femme aussi rapidement, mais cela semble plus fort que lui. Pourtant loin d’être un coeur d’artichaut, il lui faut parfois des mois pour se remettre d’un seul regard. Alors, lorsqu’elle accepte sa proposition, mieux encore qu’elle l’invite à sa table, c’est son sourire qui s’étire. « Avec plaisir. » Il lui propose d’aller s’installer, jouant le temps d’un instant le chevalier servant, lui apportant bientôt une part de cheesecake.

Elle le remercie, et il n’a jamais autant aimé entendre son prénom. Séduit, il l’est totalement, plus qu’il ne devrait l’être à ce stade, cette première rencontre aux allures de coup de foudre. Il entend déjà sa soeur rire de sa niaiserie, mais il ne vantera pas cette histoire avant de la voir commencer. Il se place en face d’elle et lui demande tout de même la permission de s’asseoir, ne voulant pas s’imposer, pas la déranger. Il s’installe alors, le teint écarlate, capturant déjà son rire dans sa mémoire dans l’espoir de ne jamais l’oublier. Sa tasse de café à la main, il en prend une première gorgée, plus pour se donner de la contenance que par soif, en l’observant agrémenter son gâteau de fruits rouges. Il se sent bien, paisible malgré la tempête qui se joue autant dans son coeur que dans son esprit, et tente de ne rien laisser transparaître.

Sa question le désarme cependant. Pourquoi seulement maintenant ? Probablement parce que, jusque là, il était plus simple de l’observer de loin que de lui parler directement. Parce qu’il n’avait pas eu la réelle occasion de se présenter dans le calme. Il esquisse un sourire en reposant sa tasse sur la table, laissant échapper un petit rire dans le mouvement. « Très bonne question ! J’avoue que c’est assez étrange, mais mieux vaut tard que jamais, non ? » Il lâche un nouveau petit rire, légèrement plus nerveux. « Ca fait longtemps que tu es dans ce service ? » Il connaît à peu près la réponse, n’ayant pu passer à côté d’elle très longtemps sans la remarquer. « Euh… on peut se tutoyer ? » Facilité pour lui, qui a cette fâcheuse tendance à tutoyer toutes les personnes qu’il rencontre. Et puis, s’il peut créer une certaine proximité avec elle, c’est parfait. « Qu’est-ce qui t’a fait choisir cet hôpital ? » Parce qu’après tout, Mawana reste une petite ville, et il y a un hôpital plus grand à quelques kilomètres. C’est une chance de la voir ici, et en vient à se demander si elle a toujours vécu à Mawana. Si tel est le cas, il s’étonnerait alors que leurs routes ne se soient pas croisées auparavant, lui qui a passé le plus clair de son temps ici.

(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Billie Solheim
- ô capitaine, mon capitaine -
Billie Solheim
⊱ Messages : 702
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Mar 21 Jan - 10:11
You've got the nicest smileBillie & Lou

Cœur léger ne cessant jamais sa course, tu sens qu’il se passe quelque chose petite abeille. Parce que le battement accéléré de ton myocarde quand ta main est dans la sienne n’est pas due au hasard. Il y a quelque chose d’inexplicable entre lui et toi, t’espère que ce ne sera que du positif. T’étais bien lasse des histoires aux fin tragiques, des amours douloureux et invisibles. T’étais un cœur morcelé qui n’attendait qu’on le recolle avec douceur et patience. Tes joues viraient à l’écarlate, et le rire franchissait tes lèvres, parce qu’il était bien plus à l’aise que toi, petite abeille. Et à vrai dire, t’étais totalement sous le charme de son sourire, et de ses fossettes. Cœur bien trop fragile.

« - H’m, c’est vrai que ça indique la marche à suivre. »

Ton supérieur hiérarchique, mais à tes yeux, tous le monde était égaux, qu’importe le métier exercé. C’était main dans la main qu’on gravissait les marches, et qu’on sauvait ces petites vies. T’avais jamais trop eu l’occasion de travailler avec lui, due moins sur des cas similaires, jamais dans le bon secteur ou dans le bon service. Souvent tu l’avais vu passer à côté de toi, interpellé par tes collègues. Souvent t’avais entendu tes pairs s’extasier devant ce pédiatre au cœur tendre, mais toi, t’as jamais porté aucun jugement, car tu ne connaissais pas. Jusqu’à aujourd’hui. Jour que tu pouvais cocher à l’encre indélébile dans le calendrier de ta vie, parce qu’il y avait un truc. Ce truc-là, qui fout le frisson sur le derme.  Tu te mords la lèvre, gardant ce sourire intacte, et tu fus ravie qu’il accepte ta demande. T’avais certes pas beaucoup de temps devant toi, mais tu savais que ce temps te serait rendu de la plus belle des façons. Il prit place face à tes yeux, et étrangement, tu te sentais bien petite abeille. Une aura apaisante entourait ce moment, qu’importe l’activité grouillant autour de vous. Vos regards se croisaient souvent, et les questions n’étaient pas posés au hasard, tout avait du sens, une réalité, la vôtre.

« - C’est ce que je me dis tous les jours. »

Un énième sourire sur ton visage.

« - Je crois que j’ai la réponse à cette question, on est jamais dans le même secteur. Mais j’ferais en sorte d’y remédier, que je puisse voir ce qui se cache derrière cette écriteau. »

Tu désignais de la tête sa blouse, et c’était surtout parce que t’aimais apprendre à connaître ceux qui travaillais avec toi, pour adhérer au sentiment d’équipe, et de se sentir en pleine confiance. Puis t’acquiesçait à sa demande la tête, tes joues prenant une légère teinte rose à sa question, très personnelle. Tu pris un instant pour réfléchir, puis tu répondais le plus simplement du monde.

« - La réponse la plus véridique à cette question, fut que c’est le seul hôpital auquel j’ai postulé. Mais la plus spirituelle, c’est que j’avais besoin d’évasion, et peut-être de me trouver mon foyer de vie. Mes racines se trouvent à des milliers de kilomètre d’ici. »

Toi petite norvégienne, t’avais trouvé ta rédemption ici, dans cette petite ville de Nouvelle-Zélande, et t’étais pas prête de l’abandonner. Un second souffle dans une vie qui ne t’a pas laissé de répit, où l’amour t’as déserté autant que le Sahara. Tu lui fis un sourire, et tu haussais un sourcil, osant lui retourner sa question.

« - Et toi ? Qu’est ce qui t’as fais choisir un hôpital de proximité ? N’est-ce pas l’ambition de tout médecin d’avoir son nom dans une publication de recherche ? »

Tu sentais qu’il n’était pas de cette trempe, parce qu’il était bien trop proche de ses patients pour être autrement. Mais tu voulais l’entendre de ses lèvres, qu’il était vraiment quelqu’un de bien, et de vrai, pour une fois.
(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( crawling back to you )
les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)


Revenir en haut Aller en bas
Lou Walters
- ô capitaine, mon capitaine -
Lou Walters
⊱ Messages : 761
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Mar 11 Fév - 14:39
You've got the nicest smileBillie & Lou

Marquées au feutre indélébile sur son coeur, il retient la date et l’heure, précisément, où leurs regards se sont croisés, et elle a répondu à son sourire. S’il est trop tôt pour se faire des idées, il sent néanmoins que quelque chose se joue aujourd’hui, comme une âme qui en reconnaît une autre, pourtant pas grand croyant du destin. Elle l’invite à sa table et il accepte volontiers, trop heureux d’avoir enfin cette occasion qu’il attendait sans trop oser la saisir. La connaître, écouter sa voix pour la mémoriser, entendre tout ce qu’elle voudrait bien lui dire, c’est tout ce qu’il souhaite, et l’agitation environnante n’a soudain plus aucune importance. Il lui apporte ce symbole que devient immédiatement le cheesecake, et s'assoit en face d’elle, dans un sourire et sans la lâcher des yeux. Quelque chose lui crie qu’elle est spéciale, et le pousse à lui poser des questions. Il s’est déjà fait avoir des tas de fois comme ça, frileux de recommencer, il ne peut pour autant s’empêcher d’accorder une certaine confiance à ses mots. Ils n’ont encore jamais travaillé ensemble, ne se sont encore jamais parlés, et à sa question, il ne sait quoi répondre, moue timide qu’il a du mal à lâcher, il préfère se dire qu’au moins, c’est chose faite.

Son sourire s’élargit un peu plus à sa réponse, il baisse la tête sans oser croire en sa chance. Elle veut le connaître, savoir qui se cache derrière son étiquette de docteur, et il ne pourrait demander mieux. Infirmière et docteur, c’est presque trop facile, trop cliché, mais c’est aussi bien plus simple de se comprendre. Cette hiérarchie qui les entrave, il n’a jamais trouvé ce système très juste, et n’en a pas grand-chose à faire. « Ca m’a l’air d’être un très bon plan. » Il la regarde un instant d’un air complice avant de lui poser une nouvelle question, peut-être un peu trop personnelle pour une première rencontre, maladroit social invétéré. Elle met de la réflexion dans sa réponse, et il admire le teint plus rosé de ses joues avec émotion, touché en plein coeur. Elle n’est pas d’ici, et il tique. Il s’aperçoit soudain de son petit accent subtil, et pose sa tasse sur la table en face de lui, se rapprochant légèrement. « Ah oui ? D’où est-ce que tu viens ? Tu te sens bien ici ? » Si le voyage l’attire énormément, il aurait bien trop de difficultés à quitter sa famille et ses amis pour s’installer ailleurs. Il se demande alors si elle a des frères et soeurs, si elle a de la famille ici, si elle ne se sent pas trop seule, si loin de chez elle.

Il rigole alors qu’elle lui retourne la question, sujet légèrement tabou qu’il n’aborde pas si facilement, la raison de son arrivée ici, ses ambitions. Il baisse les yeux sur sa tasse comme pour réfléchir, puis les redresse pour la regarder. « Je ne dois pas être très ambitieux, alors. » Il rigole, avant de reprendre son sérieux. « Disons que j’ai un lien particulier avec cet hôpital. J’ai aussi ma famille ici, et je ne me vois pas partir. Et puis, je préfère être présent pour aider des patients à aller mieux, ou à surmonter ce qu’ils traversent… c’est pour ça que j’ai voulu être pédiatre. Le reste, c’est superflu. » Il lui sourit timidement, avec l’impression d’avoir trop parlé, sans pour autant en être gêné. Ils ont beau ne pas se connaître, le contact lui paraît naturel, et agréable. Il finit sa tasse de café en une gorgée, et reprend son sourire, parfaitement calme. [i]« Alors, ce cheese-cake ? »[/i] Il pointe le gâteau d’un geste de la tête, amusé de la voir savourer le met, dans cette bulle qui n’appartient qu’à eux, le temps d’un instant.

(c) plùm

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
- -
You've got the nicest smile (billie) Vide
Re: You've got the nicest smile (billie)
Revenir en haut Aller en bas

You've got the nicest smile (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MEMORY BOX :: III. Mawana, New Zealand :: Downtown :: St Ann Hospital-