AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Deuxième version : Memory Box a revêtu sa deuxième version ! Toutes les informations sont ici ! ☆
Le Deal du moment : -34%
Bosch 2607017160 Coffret clé à cliquet ...
Voir le deal
17.22 €

Partagez

((l'étranger))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Esmael Wood
- petit amour -
Esmael Wood
⊱ Messages : 10
((l'étranger)) Vide
((l'étranger))
Mer 15 Jan - 1:01
Esmael Aiden Woodfeat oscar isaac
nom complet : l’enfance bercée par rivages divers, entre les bâtisses aux clochers de prague et cieux moroses qui surplombent les terres anglaises; accompagnant les jours pluvieux de souvenirs éméchés par les absences du père militaire à l’accent subtil du guatemala, famille wood dans le déni constant, figure maternelle comme unique repère; esmael retentissait souvent du creux de ses lippes, lui, qui fut l’aîné à maintes responsabilités, gardien contre son gré. date et lieu de naissance : un vingt-six juin brandit sous le signe de prospérité; il y avait les rivages de portsmouth, ses flots périlleux portés par ses effluves légères qui promettaient de faire naviguer ses rêveries enfantines, papa dévoué à remplir son devoir marin plutôt qu’à lui conter milles histoires au pied du lit, fierté de la nation. portsmouth la belle, témoin des conneries juvéniles, des déceptions sans fin. et puis esmael, véritable meneur de troupe à l’époque - probablement l’unique trait que dont le pauvre souhaiterait hériter de son géniteur désintéressé. et la bande pouvant s’élargir avec le temps, les dents malmenées par les bonbecs et cigarettes. âge : être déjà bien tourmenté alors ses premiers cris stridents poussés, gouverné par mars et bercé par le soleil, damné prisonnier de ses propres vices; quarante-cinq années qui ne font que lui remémorer la fatalité éphémère de la chose, la banalité du quotidien. nationalité : les sonorités de ses dires bien trop trompeuses, les consonances bien trop marquées par son identité liée à l’angleterre, enfant du pays malgré lui. profession : enfant façonné de manière à ne jamais côtoyer l’imparfait, chevelure propre et lacets convenablement noués, col au cou puis barbe soigneusement taillée. maman le souhaitait au bord des navires, adoptant chaque mimique du paternel, prétextant éprouver une passion similaire à la sienne, lui imposant son idéal. déception à l’état pur alors que le fils s’imagine subitement libre, lui promettant d’emprunter chemin inverse. artiste peintre, maître de son propre univers, laissant parfois son innocence autrefois mise à nue prématurément dominer au travers de ses œuvres, tombeau de son vécu. situation financière : $$$$$. statut civil : la main masculine auparavant sous l’emprise de ce symbole à présent insignifiant; la promesse de l’éternel, bousculée par l’impatience d’une mère dont les prunelles n’étaient en mesure de n’apercevoir que la face juvénile de son descendant maudit. union faussée, passion soigneusement jouée comme elle peut souvent l’être au théâtre; son cœur se resserre sous le poids d’une hypocrisie ambiante et les lèvres de l’amante ne sont même plus attirantes... il n’a jamais véritablement aimé. orientation sexuelle : voue un culte à venus de par ses courbes si délicatement taillées, ses hanches subtilement rougies, et ce, sous toutes ses formes; son regard ne s’usant jamais malgré le passage de flammes désireuses pouvant parfois l’animer le temps d’un soir, puis d’un second, puis c’est le gong de l’énième qui sonne sa révérence. groupe : living in the past.
La vision de la vie
il se souvient de l’étendue bleutée qui voilait son regard lacéré suivant l’éternel voyage par-dessus les nuages, des paroles enjouées de la demoiselle bénie par aphrodite qu’il était dorénavant destiné à combler sans relâche, de la chaleur étouffante lui embaumant l’intérieur, l’univers tout entier tournoyant au sommet de sa tête.

il se souvient des regards échangés, des éclats de rires prolongés par ses plaisanteries incessantes qui n'avaient pour victimes que les croissants lunaires que formaient les yeux de la muse inattendue, gamine maori feintant des airs de grande dame au travers d’une teinte fruitée qui parsemait ses lèvres. en l’espace d’un instant, l’esprit s’égare, l’imagination se plait à tisser ce qui n’était rien de plus qu’une idylle éphémère. il se souvient de la simplicité d'un échange charnel, débris de souvenirs exquis, orchestre d'une harmonie mutuelle qui aurait pu perdurer pour l'éternité si cela avait été possible.

il se souvient des mensonges glissés au creux de l’oreille de l’épouse déjà trahie, déshonorée, ange déchue avant même que l’heure fatale ne vienne la recueillir dans ses bras désespérés. les paroles édulcorées, je t’aime à n’en plus savoir respirer, le blasphème de s’être d’ores et déjà opposé à une union vouée à s’abandonner dans les tréfonds infernaux.

il se souvient de tout, sauf des gouttes perlées ayant pu déferler l’épiderme de la gamine délaissée aux espoirs brisés, des adieux jamais prononcés, des constellations ornant les bourgeons de la maori se noyant avec amertume dans les abysses.

il se souvient de tout, de chaque seconde bercée par les vagues houleuses de la nouvelle-zélande déchaînée, vivante et majestueuse. bouteille à la mer, appel à l’aide final, l’encre sur le papier comme l’écho de moments passés prenant poussière. il réalisa alors qu’il n’était pas seul; du moins, pas autant qu’il ne le croyait, pas moins que ce qu’il espérait. l’encre tâchant le papier comme unique preuve que les souvenirs ne sont pas qu’illusions; un nom, une révélation, le sourire qui se crispe et les mains tremblantes à l’idée de faire face à son descendant. et les souvenirs émergent enfin.
Derrière le personnage
pseudo/prénom : chani. âge : presque 21 déjà snif. pays : france. (mais je suis actuellement au japon donc je risque d’être légèrement en décalé mdr) où as-tu trouvé le forum : bazzart. qu'en penses-tu : il est doux. tu es : prélien de nahei. minikeura

Les anecdotes
I. les nuages prennent une teinte moins naturelles, l’astre solaire se profile au recoin de la feuille; des mains habiles et fragiles, dont la sensibilité était incomprise. la volonté de créer un monde où tout était davantage lumineux, où les étoiles resplendissaient sans interruption et où papa rentrerait à la maison. mael, cesse de dessiner, fais tes devoirs. il soupire, la moue tordant le faciès prude. il avait huit ans, et déjà elle ne comprenait pas.

II. les accusations perfides qui prônent dans les paroles déchaînées de l’adolescent perturbé, derniers adieux à l’innocence et première cigarette. les mœurs qui s’installent, virée vers l’inconnu sans escale, maman qui s’emballe. tableaux soudainement noircis, refus d’aborder le navire, l’imagination se détourne en visions macabres. à ta majorité, tu te fianceras avec elle, pas de discussion. il avait dix-sept ans, et déjà sa liberté se dissipait.

III. parfois, une certaine sérénité l’emportait; ses traits se voyaient moins durcis et son cœur moins aigri. amours futiles, déceptions qui s’enchaînaient, toiles ratées, papa et maman désespérés. ils le souhaitaient à la mer, lui rêvassait du ciel et s’émerveillait de la verdure sur terre. facette coriace mêlant romantisme éperdu, se plaisant à s’imager ailleurs, loin, là-bas, disparu. avec les camarades du coin, coude à coude, poète un jour, voyou chaque jour.

IV. puis les copains s’effacent, certains taulards et d’autres fêtards, pauvre gosse possédant ce même regard lorsqu’il les voit s’en aller, gaby le suit et luis le fuit. l’âme bohème qui domine; et tandis que maman l’espère maintenant plus érudit, lui, fait son nid parmi dalì ou kandinsky.

V. la terre qui tourne pas rond, la frénésie de l’instant présent, la bague forgée telle unique diamant; un je le veux sans trop le vouloir, le sourire de maman s’étire sous des airs d’ignorance, bientôt se noiera-t-elle dans son arrogance.

VI. silhouette parfaite, courbette surfaite. venus anadyomène le faisant fantasmer sous les draps, rien davantage au-delà. l’alliance au doigt sans trop savoir pourquoi; et la rosée du matin qui les enlace, leur promettant un toujours sans le moindre détour.

VII. l’azur à peine l’aube venue, retour à l’inconnu et trahison à l’horizon; maintes traditions célébrées, nuit de noces bercée par ces promesses à peine sincères et quelques regards doucement moins flatteurs. et déjà le papillon prend son envol; se découvrant enjôleur ailleurs, douceur maori ne faisant qu’attiser son désintérêt flagrant envers les mœurs; belle comme le ciel dont il ne se lassait point, sauvage comme la faune se dressant au loin et son cœur toujours plus à l’étroit.

VIII. adieux futiles, lui qui fuit de nouveau à la ville, s’en va loin une fois l’amante au bras et ne se retourne point; la môme délaissée qui souhaitait y croire le maudissant alors, de par ses belles paroles en l’air et ses promesses de travers. la naïveté qui la ronge, princesse perdue parmi avec des larmes qui ne se déversent même plus.

IX. les esquisses se précisant davantage à chacun de ses passages, l’astre lunaire comme unique témoin de ses longs moment de silence - l’union devenant bancale, la notoriété qui de son côté s’installe. contraste entre harmonie et déséquilibre, ils ne s’aiment plus et peut-être cet amour n’a jamais été voulu.

X. le bijou que l’on glisse dans un tiroir, maigres souvenirs en mémoire; l’illusion devenant réalité, jonglant entre solitude et désirs de liberté. l’abandon à la luxure de temps à autre, prenant goût au péché auquel on ne devrait jamais se vendre. et le lendemain, la perpétuelle routine d’une existence ordinaire qui se maintien.

XI. le courrier entre les mains; des relents de souvenirs délibérément mis de côté à jamais, un haut le cœur à la simple vue d’un nom à la sonorité bien plus que familière. et le battant qui se serre (il la maudit d’être toujours en mesure de savoir le faire) - des photographies portant un faciès étrangement similaire, sourire inconnu mais qu’il aurait dû connaître.

XII. le ciel qui se voile d’une clarté propre à celle ayant l’ayant choyé une vingtaine d’année auparavant, la nouvelle-zélande demeurant divine et davantage citadine. le gosier qui s’agite, la crainte d’une rencontre maladroite, l’esprit qui héberge le bordel incessant formé par ses pensées; nahei.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
- Invité -
Anonymous
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 1:33
((l'étranger)) Tenor
la fiche que l'on attendait depuis si longtemps.
je...
voilà, je viens t'offrir tout mon amour.
parce que oscar. oscar est parfait.
et le pré-lien aussi.
(et même si i'm young as fuck, need un lien)
et ta plume est à renversée.
et... je veux en lire plus, en savoir plus.
VOILÀ

bienvenue.
luvcat

(& trop sympa, japon ! tu y es pourquoi ?)
Revenir en haut Aller en bas
Esmael Wood
- petit amour -
Esmael Wood
⊱ Messages : 10
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 2:40
@sol fauve une beauté qui inaugure ma fiche
j’adore. héhé
merci beaucoup, oscar est parfait c’est vrai. cutie
(il a un faible pour les jeunes justement... j’dis ça j’dis rien  :3)
& je m’accorde un break d’un mois et demi en solo pour souffler un peu. minikeura
Revenir en haut Aller en bas
Invité
- Invité -
Anonymous
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 2:53
@esmael wood
(te tag' sur ta propre fiche, what a wild concept)
((l'étranger)) Giphy
c'est surtout qu'il n'est que vingt heures chez moi,
donc l'une des seules encore éveillées sur ce forum.
pour t'accueillir de gif mauvais, et d'mots sincères.
il ne faut pas s'initier dans mon esprit comme ça, shush

oh, alors ! profite bien minikeur
(j'arrête de flooder?)
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Wilkerson
- petit amour -
Kieran Wilkerson
⊱ Messages : 138
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 2:59
Bienvenue parmi nous, oscar le choix de malade bave yaah yaah
Bon courage pour ta fiche keurr

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ



    But I have promises to keep
    The woods are lovely, dark and deep, But I have promises to keep. And miles to go before I sleep, and miles to go before I sleep.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
- Invité -
Anonymous
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 7:51
je
ta plume
oscar
mon p'tit cœur va s'embraser
tant de perfection ici
merci beaucoup beaucoup
chuis émue cry
Revenir en haut Aller en bas
Billie Solheim
- ô capitaine, mon capitaine -
Billie Solheim
⊱ Messages : 702
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 9:37
wow, le choix, la plume. Perfection.
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche. N'hésites pas si tu as besoin minikeur

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( crawling back to you )
les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)


Revenir en haut Aller en bas
Elvira James
- ô capitaine, mon capitaine -
Elvira James
⊱ Messages : 378
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 12:07
quel magnifique choix d'avatar bril
bienvenue parmi nous cutie
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Astra
- ô capitaine, mon capitaine -
Charlie Astra
⊱ Messages : 412
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 13:34
Bienvenue par ici coeur
Revenir en haut Aller en bas
Elliott Knight
- petit amour -
Elliott Knight
⊱ Messages : 62
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 15:41
le prénom, l'avatar, le choix de pré-lien, le début de cette fiche, c'est parfait yaah yaah yaah j'ai hâte de voir le reste love love
bienvenue sur le forum sourcil sourcil

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

- LONE WOLF -
Revenir en haut Aller en bas
Sam Mason
- petit amour -
Sam Mason
⊱ Messages : 206
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 18:37
Parce que l'amour:
 

Bienvenue parmi nous luvcat luvcat luvcat luvcat
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Astra
- petit amour -
Oliver Astra
⊱ Messages : 46
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 15 Jan - 21:06
Bienvenue ! Very Happy

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

i'm the
bad guy

duh.


Revenir en haut Aller en bas
Katelyn Goldstein-Smith
- petit amour -
Katelyn Goldstein-Smith
⊱ Messages : 226
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Jeu 16 Jan - 20:44
Oscar baveux je suis totalement fan ! Et j'aime beaucoup ce que j'ai lu pour le moment cutie

Bienvenue parmi nous

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

"Sweet like chocolate"

©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Angus Irawaru
- petit amour -
Angus Irawaru
⊱ Messages : 79
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Ven 17 Jan - 11:24
Bienvenue sur le forum huhu

J'ai hâte de te voir parmi - yeah

Bonne chance pour ta fichette I love you

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( unstable )
come around, let me in, how can I talk you down from that ledge, unless you let me in? you heard when I called you, but you still lost your way, are you able to do just what you're told?


Revenir en haut Aller en bas
Lou Walters
- ô capitaine, mon capitaine -
Lou Walters
⊱ Messages : 761
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Sam 18 Jan - 18:37
Bienvenuuuue trois jours après, sorry
Très bon choix de lien que tu as fait là, pis Oscar amen
Bref, bon courage pour la suite de ta fiche keur
Si besoin, on est là huggie

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Nahele Astra
- petit amour -
Nahele Astra
⊱ Messages : 38
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Lun 20 Jan - 15:05
bienvenue parmi nous, coeur

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

don't waste your time on cruise control

Revenir en haut Aller en bas
Billie Solheim
- ô capitaine, mon capitaine -
Billie Solheim
⊱ Messages : 702
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Lun 20 Jan - 19:40
Nan mais, vous allez me rendre folle avec des choix pareils x3
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche, n'hésites pas si tu as besoin minikeur

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( crawling back to you )
les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)


Revenir en haut Aller en bas
Esmael Wood
- petit amour -
Esmael Wood
⊱ Messages : 10
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mar 21 Jan - 14:16
vous êtes des sucres, merci merci cœur sur vous. I love you I love you

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


( Average artists copy their peers, but the true great artistic gesture lies in the shamelessness of stealing and getting away with it. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
- Invité -
Anonymous
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mar 21 Jan - 14:32
erm
c nul
bouge
Jtm pas.

Allez y validé le, le mécréant  hm

j'déconne tu sais que jkiff,
j'approuve
vive le drama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
- Invité -
Anonymous
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mar 21 Jan - 15:22
siffle

ça va être le feu, toi et moi, tu vas voir. héhé

coeur
Revenir en haut Aller en bas
Sixtine Astra
- ô capitaine, mon capitaine -
Sixtine Astra
⊱ Messages : 103
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 22 Jan - 14:09
Oh ce beau personnage cute j'aime beaucoup ta façon d'écrire, et comme Nahei valide, j'en fais de même huhu

Félicitations, tu es validé(e) !

Bravo ! Tu as réussi, tu as complété la première étape avec brio, te voilà validé(e). Avant toute chose, penses à bien vérifier dans le bottin des avatars que tu sois bien marquée, et n'hésite pas à nous signaler une erreur.
Maintenant que ta fiche est validée, il te faut créer des liens avec les autres personnages, pour pouvoir rp et t'intégrer tranquillement. Pour tout ça, nous t'invitons à créer ta fiche de liens juste ici. Tu peux, en plus de ça, si tu cherches des liens bien particuliers, créer un scénario ou un pré-lien, pour qu'un petit invité le prenne.
Si tu te sens l'âme d'un floodeur, n'hésite pas à passer dans cette partie, tu y trouveras tous les jeux et le flood général du forum. Et bien sûr, il y a ta partie intégration, où tu pourras trouver un flood plus privé, avec un peu moins de monde, pour t'intégrer plus simplement.
On espère que tu te sentiras ici comme chez toi, et amuses-toi bien !  
.plùm, priss. et salem

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ

Revenir en haut Aller en bas
Rose Mason
- petit amour -
Rose Mason
⊱ Messages : 37
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Mer 22 Jan - 17:34
Bienvenu ! Félicitation pour ta validation cute J'approuve x100 le choix de l'Avatar keurr

ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ ˇ


Les gouttes de pluie, c'est la seule chose qui me rappelle que les nuages ont un coeur qui palpite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
- -
((l'étranger)) Vide
Re: ((l'étranger))
Revenir en haut Aller en bas

((l'étranger))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MEMORY BOX :: II. the night we met :: l'encre sur le papier :: romans complets-